Vente de gâteaux au PIMP 2016

Le Prix Inter Médecine de Paris réunit chaque année les facultés de médecine parisiennes pour un grand événement sportif et associatif qui se déroule au mois d’avril. C’est une compétition saine et bon esprit se déroulant dans le grand complexe sportif de La Courneuve et où se disputent les tournois de rugby à 7, foot à 7, handball, Basketball et volley. Belle compétition pour les sportifs mais aussi un bel événement pour les supporters puisqu’ils peuvent apprécier le village associatif ainsi que les différentes activités qui leur sont proposées.

Cette année, le PIMP a eu lieu le week end du 30 avril. Nous avons tenu le stand de SOLEM (Solidarité Etudiants Médecine) afin de vendre des gâteaux et récolter un peu d'argent pour notre projet.

Clara DEJESUS, Emmanuel HAY et Myriam ZMERLI

Merci Vincent

Cette année, le Club Solidaire du collège Mathurin Martin offre généreusement à Solidago France la somme d'argent qu'il a récolté lors d'une vente de petits objets que les collégiens ont confectionnés.

Vincent Paulic qui était un ancien élève de ce collège et qui est parti avec Solidago France en 2015 a fait les démarches pour que le Club Solidaire choisisse Solidago cette année.

Un grand merci au Club Solidaire, aux collégiens impliqués et à Vincent

Merci au CRIJ de Cachan

Nous remercions le Crij de Cachan pour son soutien à Hauteur de 1 500€ dans la réalisation du projet 2016.
La ville de Cachan est très impliqué dans le soutiens aux aux jeunes Malagache, nottament grâce au foyer Malgache de Cachan.
 

http://cachan-crij.org/

Qu’est-ce qui se cache derrière ce sigle ? Réponse : le travail d’une équipe de bénévoles cachanais dont le but est de favoriser les relations internationales de leurs concitoyens sous toutes leurs formes : culturelles, éducatives, sportives, économiques, administratives ….

 Association loi de 1901, ses ressources financières sont constituées essentiellement de la subvention accordée par la Ville de Cachan ainsi que de subventions éventuelles accordées par l'Etat, le Conseil régional, le Conseil général, l’Office Franco Allemand pour la Jeunesse (OFAJ), et des cotisations de ses membres.

Tous les Cachanais intéressés par des contacts et projets internationaux sont invités à participer et à bénéficier des actions du CRIJ, et s'ils le souhaitent à adhérer au CRIJ qui
les accueillera avec plaisir.

 

Un grand merci au Casino rue du Chemin Vert

Le vendredi 1er et samedi 2 avril 2016, nous avons consacré nos journées à aider des personnes à mettre leurs courses dans des sacs, à leur parler avec grand enthousiasme de notre projet à Madagascar, à répondre à leur nombreuses questions, à récolter quelques fonds pour notre mission... au Casino rue du Chemin Vert qui a accepté de nous accueillir durant ces deux jours.

Nous remercions chaleureusement le personnel du casino pour son accueil, son sourire, et sa bonne humeur et également les personnes croisées tout au long des deux journées pour leur dons généreux et leur curiosité.

Emmanuel HAY, Kevin MOUNAVARALY, Clara DEJESUS, Vincent ESPERANCE et Myriam ZMERLI

Un grand merci au Casino rue du Chemin Vert

L'équipe 2015 remercie...

L’équipe 2015 remercie :

Logo du Conseil Général des Hauts-de-Seine Conseil Général des Hauts-de-Seine à travers le soutien « Initiative Jeunes Solidaires » qui soutenir l'engagement des jeunes des Hauts-de-Seine dans des projets de solidarité internationale de qualité. Ce dispositif a été créé par le département pour soutenir des actions de qualité.
Initiatives jeunes solidaires est un dispositif soutenant l'engagement de jeunes des Hauts-de-Seine dans des projets de solidarité internationale d’une durée de 1 à 12 mois. But à viser : réduire la malnutrition et l’extrême pauvreté.
L’appui du département tout au long du cycle du projet doit permettre la mise en place d’actions qui, pour s’inscrire dans la durée, répondent à des besoins définis avec les bénéficiaires et sont mises en place avec leur concours.http://www.hauts-de-seine.fr/

 

Safier SAS est une entreprise d'ingénierie génie civil et structure, spécialisée dans le design, l'analyses et la verification, composée d'une équipe permanente d'ingénieurs spécialisés qui travaillent en partenariat avec leur client à la réalisation de projets sûrs et économiques, dans le monde entier, principalement dans les secteurs de l'offshore, de la pétrochimie et de l'industrie.

http://www.safier-ingenieriesa.com/

Le Conseil Général soutien nottament les associations de jeunes du Val de Marne dans la réalisation de leur projet et dans leur rayonnement local.
www.valdemarne.fr

Qu’est-ce qui se cache derrière ce sigle ? Réponse : le travail d’une équipe de bénévoles cachanais dont le but est de favoriser les relations internationales de leurs concitoyens sous toutes leurs formes : culturelles, éducatives, sportives, économiques, administratives ….

Association loi de 1901, ses ressources financières sont constituées essentiellement de la subvention accordée par la Ville de Cachan ainsi que de subventions éventuelles accordées par l'Etat, le Conseil régional, le Conseil général, l’Office Franco Allemand pour la Jeunesse (OFAJ), et des cotisations de ses membres.

Tous les Cachanais intéressés par des contacts et projets internationaux sont invités à participer et à bénéficier des actions du CRIJ, et s'ils le souhaitent à adhérer au CRIJ qui
les accueillera avec plaisir.

http://cachan-crij.org/

Note et bien été fondée en novembre 1995 par des musiciens amateurs qui veulent partager et faire partager largement la musique, tout en s'impliquant dans l'action sociale et humanitaire. Elle compte actuellement 130 membres, instrumentistes ou choristes, auxquels se joignent régulièrement d'autres musiciens, amateurs ou professionnels, tous bénévoles.
Le chœur et l'orchestre Note et Bien donnent chaque année une douzaine de concerts (en octobre, décembre, mars et juin) dans des églises ou des salles de Paris et de banlieue parisienne. Les musiciens donnent également, dans toute la France, des concerts de musique de chambre. Le répertoire abordé est très varié, symphonique, concertant ou choral, du baroque au 20ème siècle.
Le chœur et l'orchestre sont dirigés par de jeunes chefs professionnels et accompagnent parfois des solistes, amateurs ou professionnels.
Les concerts sont à participation libre et cette participation quasi-intégralement à des associations que parrainées ponctuellement ou régulièrement.
http://note.etbien.free.fr/

Baud (Baod en Breton) est une ville française, située dans le département du Morbihan et la région de Bretagne. Ses habitants sont appelés les Baudais et les Baudaises.
La commune s'étend sur 48,1 km² et compte 6 242 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2004. Avec une densité de 129,8 habitants par km², Baud a connu une nette hausse de 29,7% de sa population par rapport à 1999.
Entourée par les communes de Camors, Saint-Barthélemy et Guénin, Baud est située à 11 km au nord-ouest de Pluvigner la plus grande ville des environs.
Située à 72 mètres d'altitude, le Fleuve Le Blavet, la Rivière L'ével, la Rivière Le Tarun sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Baud.

http://www.mairie-baud.fr/

 

Avec l’accord du marché Franprix (9 Rue de la Faisanderie, 75116 Paris), nous aidons les clients à mettre leurs achats dans des sachets tout en leur expliquant notre projet d’adduction en eau potable à Madagascar. Les clients peuvent, s’ils veulent soutenir notre projet, nous faire un don dans une boîte placée près de la caisse.

Merci

L’équipe 2016 remercie :

Logo du Conseil Général des Hauts-de-Seine Conseil Général des Hauts-de-Seine à travers le soutien « Initiative Jeunes Solidaires » qui soutenir l'engagement des jeunes des Hauts-de-Seine dans des projets de solidarité internationale de qualité. Ce dispositif a été créé par le département pour soutenir des actions de qualité.
Initiatives jeunes solidaires est un dispositif soutenant l'engagement de jeunes des Hauts-de-Seine dans des projets de solidarité internationale d’une durée de 1 à 12 mois. But à viser : réduire la malnutrition et l’extrême pauvreté.
L’appui du département tout au long du cycle du projet doit permettre la mise en place d’actions qui, pour s’inscrire dans la durée, répondent à des besoins définis avec les bénéficiaires et sont mises en place avec leur concours.http://www.hauts-de-seine.fr/

 

Le Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires de Paris (CROUS) est un établissement public placé sous la tutelle du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il a pour mission de favoriser l'amélioration des conditions de vie et de travail des étudiants de l'académie de Paris.

http://www.crous-paris.fr/

 

Safier SAS est une entreprise d'ingénierie génie civil et structure, spécialisée dans le design, l'analyses et la verification, composée d'une équipe permanente d'ingénieurs spécialisés qui travaillent en partenariat avec leur client à la réalisation de projets sûrs et économiques, dans le monde entier, principalement dans les secteurs de l'offshore, de la pétrochimie et de l'industrie.

http://www.safier-ingenieriesa.com/

 

Qu’est-ce qui se cache derrière ce sigle ? Réponse : le travail d’une équipe de bénévoles cachanais dont le but est de favoriser les relations internationales de leurs concitoyens sous toutes leurs formes : culturelles, éducatives, sportives, économiques, administratives ….

Association loi de 1901, ses ressources financières sont constituées essentiellement de la subvention accordée par la Ville de Cachan ainsi que de subventions éventuelles accordées par l'Etat, le Conseil régional, le Conseil général, l’Office Franco Allemand pour la Jeunesse (OFAJ), et des cotisations de ses membres.

Tous les Cachanais intéressés par des contacts et projets internationaux sont invités à participer et à bénéficier des actions du CRIJ, et s'ils le souhaitent à adhérer au CRIJ qui
les accueillera avec plaisir.

http://cachan-crij.org/

 

Le Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Etudiantes (FSDIE) de l’université Paris Descartes. Il s’agit d’une aide aux projets collectifs étudiants. Les types de projets financés peuvent être culturels, sportifs, humanitaires, festifs, pédagogiques, d’aides à l’insertion professionnelle, ou d’actions de bénévolat étudiant et toute autre initiative collective des étudiants.

 

Le Club Solidaire du Collège Mathurin Martin de Baud. Baud (Baod en Breton) est une ville française, située dans le département du Morbihan et la région de Bretagne. Ses habitants sont appelés les Baudais et les Baudaises.
La commune s'étend sur 48,1 km² et compte 6 242 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2004. Avec une densité de 129,8 habitants par km², Baud a connu une nette hausse de 29,7% de sa population par rapport à 1999.
Entourée par les communes de Camors, Saint-Barthélemy et Guénin, Baud est située à 11 km au nord-ouest de Pluvigner la plus grande ville des environs.
Située à 72 mètres d'altitude, le Fleuve Le Blavet, la Rivière L'ével, la Rivière Le Tarun sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Baud.

http://www.mairie-baud.fr/

 

 

Merci aux CRIJ de Cachan

Nous remercions le Crij de Cachan pour son soutien à Hauteur de 1 800€.
La ville de Cachan est très impliqué dans le soutiens aux aux jeunes Malagache, nottament grâce au foyer Malgache de Cachan.
 

http://cachan-crij.org/

Qu’est-ce qui se cache derrière ce sigle ? Réponse : le travail d’une équipe de bénévoles cachanais dont le but est de favoriser les relations internationales de leurs concitoyens sous toutes leurs formes : culturelles, éducatives, sportives, économiques, administratives ….

 Association loi de 1901, ses ressources financières sont constituées essentiellement de la subvention accordée par la Ville de Cachan ainsi que de subventions éventuelles accordées par l'Etat, le Conseil régional, le Conseil général, l’Office Franco Allemand pour la Jeunesse (OFAJ), et des cotisations de ses membres.

Tous les Cachanais intéressés par des contacts et projets internationaux sont invités à participer et à bénéficier des actions du CRIJ, et s'ils le souhaitent à adhérer au CRIJ qui
les accueillera avec plaisir.

 

Opération ensachage au marché Franprix

Avec l’accord du marché Franprix (9 Rue de la Faisanderie, 75116 Paris), nous aidons les clients à mettre leurs achats dans des sachets tout en leur expliquant notre projet d’adduction en eau potable à Madagascar. Les clients peuvent, s’ils veulent soutenir notre projet, nous faire un don dans une boîte placée près de la caisse.

 

Nous tenons à remercier aux deux personnels du magasin et aux clients pour leur don généreux !

 

Merci aux quatre étudiants participants à leur premier ensachage : Lise Berti, Louise Ponsard, Charles Hanicotte et Ru Wang !
Opération ensachage au marché Franprix

L’arrondi solidaire – un petit geste pour un grand projet

 
Un grand remerciement à l’intermarché de Gometz le Chatel (91940) et aux caissières  de participer  depuis février 2015 à l’arrondi solidaire pour notre association.
 

Le principe est simple : si le client accepte d’arrondir leur ticket de caisse, les centimes collectés sont renversés à Solidago.

 

Nous remercions également les clients qui ont déjà participé à ce geste solidaire et qui ont écouté notre projet. 

Retour projet 2014

Une goutte d'eau pour Nierovana

 

En 2014, l'association Solidago France en partenariat avec les associations SOLEM, HILAP et PEPSS a participé à une mission de solidarité internationale à Madagascar. Deux étudiantes de l'ESTP et 1 salarié de l’entreprise Safier Ingénierie ont participé sur le terrain à l’élaboration de cette mission.

Objectif de la mission

  La mission 2013-2014 avait pour objectif principal la réduction des risques sanitaires liés à la mauvaise qualité de l'eau dans un village malgache situé à l’Est du pays: Nieronava. Trois actions majeures ont donc été mises en place:

  • faciliter l'accès à une eau saine par le biais de la construction d'une adduction en eau potable au sein du village.
  • améliorer les conditions d'hygiène dans le village via la construction de latrines.
  • sensibiliser la population locale aux règles d'hygiène élémentaires en animant des réunions au sein du village.

    SEM notre partenaire local

 Créée en 1995, Solidarité Entraide Madagascar est une association à but non lucratif dont l'objectif est de promouvoir et de soutenir le développement rural sur la cote Est de Madagascar. L'activité de SEM peut être décomposée selon trois axes:

  • Eau, assainissement et facilitation de l'accès à l'eau potable, assainissement des villages et prévention.
  • environnement: lutte contre la déforestation et renforcement de l'économie locale.
  • électrification rurale: électrification hydraulique des villages.

L'association SEM a été notre interlocuteur principal durant l'année, permettant ainsi une préparation de la mission du côté français comme du côté malgache. Sur place, elle nous a logés et encadrés tout au long du projet via les animateurs malgaches de l’association. Elle a également assuré le suivi de chantier, avant, pendant et après notre intervention.

Formations de préparation

Avant de partir cet été, l'ensemble des membres du projet a été incité à suivre des formations portant sur la solidarité internationale ainsi que sur les diverses problématiques liées à l'eau, formations notamment proposées par les réseaux Étudiants et Développement et SENS (Starting Block). Ces événements ont permis de rencontrer des professionnels travaillant dans les domaines de la solidarité internationale ainsi que des étudiants s’investissant dans d'autres missions. Nous avons ainsi pu faire évoluer notre projet et mieux nous préparer au "choc culturel" qui nous attendait.

 

 Trajet jusqu'au village

  Nous décollons le 22 juillet depuis l'aéroport de Paris pour atterrir à Madagascar le lendemain. Arrivés à l'aéroport d'Antananarivo, nous sommes pris en charge par Noro, une amie de Jenny la chef de mission de SEM, qui nous accompagne jusqu’à la gare des taxis-brousse pour nous rendre à Mananjary, ville de la côte Est où sont basés les locaux de SEM.

 

Nous passons ainsi 3 jours à Mananjary où nous faisons la connaissance des membres de l'association et des animateurs qui nous accompagneront en brousse. Nous assistons à des réunions visant à préparer les futurs travaux dans le village. Une journée est consacrée à l'achat du matériel nécessaire à la vie sur place et aux travaux.

Nous quittons Mananjary le 29 juillet accompagnés des animateurs Rossen, Noely, du coordinateur de chantier Charles et d’Olivia, une stagiaire malgache. Pendant une journée entière, nous remontons le canal des Pangalanes bordant la côte Est de Madagascar à l'aide d'une embarcation appelée "canot[e]". Le lendemain matin, nous nous rendons en 4x4 au village de Sahavato pour une visite de courtoisie au maire de la commune. Nous gagnerons ensuite le village de Nierovana à pied aidés par les villageois pour porter les bagages et matériels.

 

La vie au village

Nous logeons dans la maison du tangalamena (le chef du village), case en semi-dur et dormons sur des matelas. SEM a engagé Thérèse, une Malgache du village pour cuisiner. Le village ne possède ni eau courante ni électricité. Une latrine a été mise en place pour notre arrivée. Nous passons certaines soirées en compagnie des animateurs et avons été gentiment invités et accueillis dans un mariage franco-malgache lors de notre séjour dans le village.

 

La boîte de captage

L’adduction en eau est un système gravitaire utilisant la différence d'altitude et donc de pression pour acheminer l'eau. Ce système ne nécessite pas de pompe, il est moins fragile et plus facile à entretenir. La source exploitée se trouve à environ 3km du centre du village (à 152m de dénivelée) et possède un débit de 25L/min. Les villageois lui préfèrent la rivière qui est plus proche bien qu'elle ne soit pas potable et qu'elle contienne des parasites tels que la Bilharziose.

La boîte de captage permet de réceptionner et filtrer l’eau de la source. Elle est composée d’un barrage et de deux compartiments : le décanteur et le réservoir. La boite est ensuite reliée au réservoir principal 3 km en aval. Sa construction a duré 7 jours. Nous travaillons avec des villageois et 4 ouvriers professionnels malgaches et participons à l'ensemble des tâches (excepté les finitions – étanchéité de la boîte) : mise en place des fondations, assemblage du coffrage, gâchage du béton…

 

 

Lors du test de remplissage de la boîte, un problème de fuite d’eau a été identifié. Toute l’eau de la source n’était pas récoltée par la boîte de captage. Il y avait donc un risque de perte de débit important. Celui-ci a été corrigé avant notre départ par la construction d’un regard annexe à la boîte de captage principale.


 

Le réservoir

            Le réservoir principal situé en amont du village permet de stocker l’eau avant sa distribution dans le village. Il possède une contenance de 12 m³ : volume calculé sur la base d'une population de 800 villageois consommant 2 repas et prenant une douche par jour.

            Les travaux ont duré environ 10 jours en commençant par le terrassement représentant 5 m³ de terre à déblayer à la pelle. Ceci fait, nous remontons des pierres depuis une rivière avoisinante afin de mettre en place les fondations.

 

 

Une fois le béton de propreté coulé, nous participons à la construction du coffrage et de l'armature du béton armé.

Enfin, tandis que les villageois terminent d’apporter le gravier et les sacs de ciments, nous aidons à consolider le coffre puis à gâcher le béton pour le coulage du bassin.

 

Les bornes fontaine

            Six bornes fontaine auront été construites à différents points du village. Leurs constructions s'étalent sur 3 jours (fondation, coffrage, décoffrage, finitions) mais ne prennent que trois heures journalières.

 

Les tranchées

Le creusage des tranchées (boîte de captage/réservoir ; réservoir/bornes fontaines) a été commencé à la fin de notre séjour. Il a été terminé après notre départ par les villageois participant à l'ouvrage. Elles représentent environ 4 km de tranchées de 20 cm de largeur sur 70 cm de profondeur afin de bien sécuriser les canalisations.


 

Les latrines

Nous avons débuté la construction d’un latrine équipée de dalles Samplat pour l’école du village. Il s’agit de deux cabines jumelles possédant un réservoir commun d'environ 10 mètres cubes. Elle a également été terminée après notre départ par les ouvriers.

 

 

Prévention

            Des actions de prévention WASH (WAter Sanitation and Hygiene) sont réalisées par les animateurs professionnels de l’association. Cela a permis de sensibiliser les hommes, les femmes et les enfants du village aux comportements à avoir pour éviter la contamination de l’eau et les maladies liées aux eaux « sales » et contaminées.

 

 

Fin du chantier

            Une fois l'ensemble des travaux terminé, une réunion a été organisée afin de célébrer la fin du chantier. Un comité de gestion composé de villageois a été formé pour l'entretien des nouvelles installations et une boîte à outils a été vendue au village.


 

Difficultés

            Au cours du projet, nous avons dû faire face à plusieurs difficultés qui ne nous ont pas permis de respecter le planning initial et finir personnellement l’installation des infrastructures (panne du camion d’approvisionnement des tuyaux d’eau, météo capricieuse, difficulté à motiver les villageois). Heureusement, grâce à l’association locale SEM, les travaux ont pu continuer dans les meilleures conditions après notre départ. Ceci montre bien l’importance de ce partenariat pour mener à bien des projets de qualité.

Retour projet 2014